Nouvel Animateur
  Souhaitons-nous du courage car Alex Acier est en période d'essai pour
devenir Animateur. Il va prendre plaisir à nous embêter !

Bienvenue dans le Show !
De nombreux prédéfinis sont disponibles.
N'hésitez pas à nous poser des questions ou à nous sponsoriser !
le saviez-vous ?
Impression du N°9 du Daily Show
dans toutes les boîtes MP.
Votez pour Survivre
Lorsque vous votez, vous pouvez gagner des points de survie.
Signalez vos votes dans ce sujet.

le saviez-vous ?
Lorsque votre Barre de Survie tombe à 0, vous devez réaliser une
Quête de Résurrection et vous obtiendrez un Effet Négatif pour votre pouvoir.
le saviez-vous ?
Quand vous commandez le bonus "Monster" dans la Boutique et que vous
réussissez à battre la créature, vous gagnez une Potion de Survie !

Nouveau Modérateur
Lelio Well est actuellement en période d'essai pour devenir
le deuxième modérateur du forum. Bonne Chance Lelio !

Partagez | 
 

 Un début d'enfer... | Quête "1ère attaque!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Un début d'enfer... | Quête "1ère attaque!"   Mar 7 Jan - 0:32

Début de l'enfer... Mais pas pour moi. ♥

Une lumière qui clignote, une seconde, deux secondes. Éblouissante. Elle s'éteint. Une seconde, deux secondes... Et deux paupières se soulèvent, dévoilant des orbes bleus. Victorine cligne trois fois des yeux, avant de soupirer, se retournant. Tient... Elle ne se souvenait pas s'être endormi sur un matelas aussi dur. Ni même de s'être endormie d'ailleurs... Elle ouvrit soudain les yeux, la lumière s'éteignant exactement au même moment. En se relevant, ses longs cheveux roux suivirent le mouvement, bougeant dans son dos. Bien. Réfléchir...

Elle se souvenait juste d'être sortie du bar, sans hommes à son bras, pour une fois... Et d'avoir été frappée, par derrière qui plus est.
Victorine grimaça et passa une main sur son crâne. Une légère bosse... Au moins, son visage parfait et son corps tout aussi bien moulé n'avait rien eut. Encore heureux tient! Elle attendit quelques secondes que la lumière se rallume.

La jeune écossaise était assise à même le sol, les cheveux emmêles, les vêtements un peu sales. Bref, la catastrophe!! La rousse se releva, profitant de la lumière pour observer un peu autour d'elle. Petit à petit, ses yeux se réhabituant à la lumière, elle put voir qu'elle était en plein milieu d'un couloir désert, aux murs crasseux et surement très vieux. Le sol sous elle était poussiéreux, et presque poisseux. Avec une petite grimace presque princière, elle se releva et s'épousseta le plus possible.

C'est là qu'un détail la frappa. Son oeil... Elle voyait... Des trucs dans son oeils. Un carré trop lumineux pour sa rétine encore douloureuse et un cercle se déplaçant encore trop rapidement que pour être identifié précisément.
Sa respiration s'accéléra un peu. Bon dieu, mais dans quoi est-ce qu'elle s'était encore une fois mise...

Victorine vérifia rapidement si son poignard fétiche était encore accroché à sa cuisse, et eut un soupire de soulagement quand la pulpe de ses doigts toucha le métal aussi rassurant que tranchant. Elle agrippa la poignée avec force, prête à couper quelques mains qui s'approcheraient un peu trop de sa plastique parfaite.
Doucement mais surement, elle avança dans le couloir, se figeant d'angoisse dès que les lumières faibles montraient un signe de faiblesse en clignotant, au bord de la mort sans doute.

Elle devait rester calme et trouver du monde... Car il fallait rester réaliste, si jamais il se passait quoi que se soit, il lui fallait de la chair à canon. La jeune rousse savait se défendre, elle avait apprit avec le temps, mais bon, quand même, il y avait des risques pour ses ongles et son maquillage... Déjà qu'elle devait avoir une tête affreuse... Victorine soupira, rejeta ses cheveux en arrière avant de se figer une nouvelle fois sur ses talons aiguilles, qui d'ailleurs, faisaient beaucoup trop de bruit... Mais elle ne pouvait se permettre d'en plus salir la plante de ses pieds! Il y avait des limites!

Sa robe rouge, aux dessins violets et aux parures dorées volait légèrement derrière elle, alors qu'elle reprit son pas, le plus rapidement possible. Elle devait trouver quelqu'un derrière qui se cacher au moindre danger, ainsi que quelqu'un qui l'aidera à enlever ce qu'elle a dans le fond de l'oeil... Sans abîmer sa douce rétine aux couleurs magnifiques.

Finalement, un bruit de pas devant elle la fit avancer plus rapidement. Hésitante, elle chuchota, la voix rauque :
"Est-ce... Est-ce qu'il y a quelqu'un?"


° CODAGE PAR DITA | EPICODE °
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kureha Eno
Candidate

Messages : 38
Type : Spécial
Karma : Mauvais

MessageSujet: Re: Un début d'enfer... | Quête "1ère attaque!"   Mar 7 Jan - 3:01





Oh ma tête. Elle tournait tellement fort que j'en avais la nausée. Tout mon corps me faisait atrocement souffrir. J'avaisi l'impression d'avoir été charcutée. J'avais froid, très froid.
Je percevais comme une lumière qui clignotait à travers mes paupières closent. Je tenta péniblement de les ouvrirent, mais la lumière m'éblouissait et me brûlait les yeux. J'arrivais enfin à les ouvrirent. Mais où suis-je?
J'étais couchée sur un sol froid et humide. Je n'avais plus mes vêtements. Mon corps n'était que recouvert partiellement par une blouse d’hôpital. Malgré la lampe qui clignotait, la pièce restait très sombre.
J'avais peur. Pour la première fois de ma vie, je voulais être dans les bras de mes parents.
J'essaya de me redresser avec peine. Mes bras étaient particulièrement douloureux.
Je parvins à m’accroupir et me coupa légèrement l'avant bras sur lequel je m'étais appuyée pour me relever.
Le sang coula sur ma main et je ressentis alors une étrange sensation. C'était chaud et pendant une fraction de seconde, je me sentis puissante. Mais tout de suite après, ma tête me tourna encore plus fort et je du luter pour ne pas m'évanouir.
Je me secoua la tête pour me ressaisir. Le tournis finit par passer, ainsi que la douleur parcourant mon corps.
Mes yeux commencèrent à s'habitués à la pénombre et je vis alors une porte légèrement entrouverte menant sur une pièce éclairée.
Je me mis sur mes pieds et avança prudemment vers l'autre pièce. Je m'y engouffra lentement.
Mon regard se posa sur le banc. Akira? Oui c'était bien mon ours en peluche Akira qui avait attiré mon regard. Je me précipitas vers lui, le saisit et me laissa tombée sur les genoux après avoir enfui mon visage sur son gros ventre tout doux.
Fatiguée, affamée et terrorisée, je me mis à éclater en sanglot. Pourquoi fallait-il que cela tombe sur moi? Pourquoi? Étais-ce pour demander une rançon à mes parents super riches?
Oh je voulais tant être chez moi avec mes sœurs que je trouve d'habitude si chiantes et pimbêches plutôt que de me retrouvée ici.
J'essuya mes larmes d'un revers de la main et déposa Akira.
Il fallait que je me ressaisisse. Après tout j'étais une fille forte. Rien ne pourrait me briser psychologiquement ni physiquement.
Je pris alors mes vêtements et les enfila. Le peu d'affaire que j'avais sur moi lors de l'enlèvement était là. Mon bic, mon gloss à la cerise et deux bagues avec des piques. Deux bagues avec des piques? Étrange, ce n'était pourtant pas à moi. Elles étaient encore jolies mais un peu grandes. Je décida de les mettre à mes pouces. Qui sait, elles me permettraient peut être de crever les yeux d'un de mes ravisseurs.
Je me sentais mieux avec mon uniforme et surtout avec Akira dans mes bras.
Je me mis à faire rapidement de l'ordre dans mes idées.
Je possédais très peu d'éléments pour être sure de la raison de mon enlèvement. La seule chose dont j'étais sure, étais que j'étais libre d'aller où bon me semble.
Le "vestiaire" dans lequel je me trouvais n'ayant pas d'autre issue que la porte par laquelle j'étais entrée, je rebroussa chemin dans celle où je m’étais réveillée. J'aperçus alors une autre porte et me retrouva dans un grand couloir sombre et sinistre. Des bruits étranges résonnaient. Je sentis un frisson parcourir toute ma colonne vertébrale au moment où je m'enfonçais un peu plus dans les ténèbres.
N'en pouvant plus d'avancer dans ce couloir interminable, je décida de passer la première porte sur ma droite.
Elle menait à une pièce similaire à celle dans laquelle je m'étais réveillée.
J'entendis soudain une respiration rapide. Y avait-il une autre personne que moi qui avait également été enlevée?
J'entendis alors des bruits de pas se faire de plus en plus rapides et qui semblaient se diriger dans ma direction et furent suivis d'un chuchotement rauque:

"Est-ce... Est-ce qu'il y a quelqu'un?"



Je fis un léger pas en arrière.
Peut être étais-ce l'un de mes ravisseurs qui voulait me piéger en se faisant passer pour un allié.
Oh et puis zut. Là où j'en étais.
Je me dirigea alors vers la voix. J'arriva rapidement devant une jeune femme. Je l'apercevait par flashs à cause de la lumière qui clignotait.
Ce que j'aperçus d'elle, était resplendissant de beauté. Elle avait de très longs cheveux roux ondulés qui tombaient avec grâce sur ses reins. Un corps sculpté tel celui d'une déesse et habillé par une robe rouge fendue, des plus provocatrices.
Je décida de lui répondre. Peut être allait-elle pouvoir m'aider à m'échapper.

"Ou.oui. Il y a quelqu'un. Qui êtes-vous?
J'ai été kidnappée et a mon réveil, j'étais ici. Etes-vous là pour me sauver?


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akane Kurashiki
« THE DORMOUSE »
I'm a soldier, not a hero.
Difference ? I kill people

Messages : 15
Type : Physique
Karma : Neutre

MessageSujet: Re: Un début d'enfer... | Quête "1ère attaque!"   Mar 7 Jan - 15:22



The GazettE — Omega


Le froid. C'est la première chose que tu ressens, alors qu'elle est totalement hors de propos. Tu te trouves en Irak, dans le désert, et tu as froid. Pourtant tu n'es ni malade ni délirante, alors pourquoi ? Tu l'ignores. Et tu vas ignorer ce froid, parce que tu n'as pas le choix : l'assaut vient d'être donné. Alors tu te saisis de tes armes et tu t'élances en direction de vos ennemis. Pourtant tu ne les atteins pas, une douleur inexpliquée au flanc t'en empêche. Peu à peu, le sable se mue en carrelage sombre et le vent en courant d'air frais. Tes yeux se ferment sur le désert et s'ouvre sur un endroit inconnu.

Il te faut un instant pour comprendre. Ce n'était qu'un rêve, comme tu en fais très souvent lorsque ta narcolepsie t'emporte loin des vivants. Tu secoues la tête, frottant ton flanc endolori : tu es tombée de la table juste à côté de toi. Mais le plus étrange, c'est que tu ne te rappelles pas t'être endormie dans cet endroit. Tu n'es pas somnambule, que tu saches ! Alors tu tâches de ne pas faire de bruit en te levant, époussetant ton pantalon. On ne sait jamais. Tes yeux s'accoutument rapidement à l'absence de luminosité, jusqu'à ce que les néons inondent la pièce de lumière blanche avant de la plonger à nouveau dans le noir le plus total.

Ce petit jeu ne t'amuse pas du tout. Tu ne reconnais pas la pièce, et pourtant elle te semble si familière : un bloc opératoire. Remerciant ta mémoire eidétique en grommelant, tu entreprends une fouille de tes équipements afin de vérifier que tout est là. Grossière erreur que celle de penser que tout est là, ton arme de service et ton couteau de survie ont disparu, te laissant pratiquement à nue, ce que tu détestes. Outre la lame de rasoir et la lime à ongles adroitement dissimulées sous tes semelles, tout a disparu. Est-ce un kidnapping ? Un entraînement spécialement concocté pour vous par votre capitaine ?

Dans le doute, tu fais le moins de bruit possible en examinant la pièce. Outre la table et les meubles pourvues de roues et portant des outils des plus mystérieux, il n'y a rien d'autre que certains de ces outils sur le sol. Tu te saisis de ce qui ressemble à un scalpel sur la table la plus proche, le glissant dans la poche intérieure de ta veste une fois l'inspection terminée. Tu prends simplement tes précautions, sait-on jamais. Puis tu quittes l'endroit, considérant que plus rien ne vaut le coup d'oeil. Tu te retrouves dans un couloir lui aussi dépourvue d'une lumière décente. Soit, puisque tu n'as pas le choix, tu avances à pas feutrés, les oreilles grandes ouvertes.

Il ne faut pas plus de quelques minutes pour enfin percevoir un écho. Il s'agit d'une voix, et tu es assez proche pour que cela soit compréhensible par ton cerveau. « ... -e qu'il y a quelqu'un ? » Piège, ou personne en détresse ? Tu n'as le temps de te rapprocher que de quelques pas lorsqu'une seconde personne prend la parole à son tour, répondant à la première par l'affirmative. Elle parle de kidnapping et souhaite -vraisemblablement- être sauvée. Okay, alors vous voilà au moins trois à tourner dans ce bâtiment apparemment abandonné. Ce n'est pas une coïncidence ... Amies ou ennemies, tu te décides à t'approcher encore, découvrant dans la pénombre une forme humaine ... et d'épais cheveux roux. Oh, et une seconde personne vêtue d'une simple blouse blanche juste devant elle. Tu l'avais en partie deviné grâce à leurs voix (avec un certain doute la première fois), mais ce sont toutes deux des femmes.

« Qui vous dit que nous avons besoin d'être sauvées ? » lances-tu en inclinant légèrement la tête, croisant les bras au niveau de ta poitrine. Tu es restée quelques mètres en arrière, mais avec la lumière qui continue de clignoter on ne peut pas te louper.


Icons IIcons II

« You may be able to prolong your life but it's not like you can escape your inevitable death, is it ? After all, you and I both know where we come from, Invité. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un début d'enfer... | Quête "1ère attaque!"   Jeu 9 Jan - 22:30

Mes deux boucliers humains chéris. ♥

Victorine marcha quelques secondes encore, sous la lumière clignotante, à moitié aveugle de son oeil, lorsque des bruits arrivèrent jusqu'à elle. D'abord très lointain, puis beaucoup plus proche lorsqu'elle chuchota sa phrase d'une voix un peu plus rauque que d'habitude. Elle toussota doucement, essayant de rendre à sa voix sa superbe perdue. Cela devait faire un certain qu'elle n'avait pas parlée... Depuis combien de temps était-elle inconsciente dans cette endroit à donner la chair de poule?

Elle sursauta à moitié quand, à travers la lumière qui clignotait au dessus d'elle, une forme de jeune femme apparut devant elle. Par flash, elle réussit à voir ses vêtements presque d'écolière, et ses cheveux légèrement... Rosés? Cela devait être la lumière et le choque. Surement...
La nouvelle arrivante lui expliqua qu'elle était arrivée de la même façon qu'elle, et la grimace que la jeune écossaise fit fut heureusement cachée par la luminosité capricieuse. Bon... Elle n'allait pas la sauver. D'accord.

La rousse ouvrit ses douces lèvres quand une troisième personne arriva. Elle sursauta encore une fois ; elle ne s'y attendait clairement pas. Victorine observa la encore nouvelle arrivante, de plus en plus surprise. Une jeune femme aux cheveux cours, hirsute, et aux yeux vairons très jolis. Enfin, pas aussi jolis que les siens, mais tout de même...

Victorine passa une main dans ses cheveux, écoutant la phrase de la toute dernière arrivante. Pas besoin d'aide? Mais elles avaient besoin d'aide! Totalement! La jeune rousse se força à respirer calmement, profondément pour se calmer. Au moins, elle avait ses deux chairs à canon... Au moindre truc, elle se réfugierait derrière elles.

"Moi en tout cas j'ai besoin d'aide... Je ne sais pas ce que je fais ici... Je m'appelle Victorine, et vous?"


Au moins, elles pouvaient déjà faire connaissance. Certainement que cela les aiderait à garder un tant soit peu leur calme.. Et à compter les unes sur les autres... Victorine retint un petit sourire victorieux. Il ne fallait jamais compter sur elle...

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kureha Eno
Candidate

Messages : 38
Type : Spécial
Karma : Mauvais

MessageSujet: Re: Un début d'enfer... | Quête "1ère attaque!"   Ven 10 Jan - 20:27


Je répondis à la jeune femme à la chevelure rousse en lui expliquant que j'avais été enlevée et que j'avais besoin d'aide. Je sentis qu'elle avait l'air déçue d'apprendre que j'avais été enlevée. Sans doute était-elle dans la même situation que moi.
Soudain, une autre personne arriva. Moi et la jeune femme sursautèrent en même temps. L'inconnu s'adressa alors à nous. Répondant que nous n'avions pas besoins d'aide. L'inconnu restait en arrière et j'avais du mal à l'apercevoir. Je finis par voir que c'était une inconnue et non un inconnu. Les cheveux plus court m'ayant induite en erreur.

Non mais quel toupet celle la, me dis-je. Moi j'avais bien besoin d'aide. J'avais certes le cerveau mais je manquais un peu de force brute. De plus je n'étais pas suicidaire et vu le lieu j'aurais bien besoin de personnes pour me servir de boucliers vivants et mourir à ma place si cela se relevait nécessaire.
Le silence fut à nouveau rompu par la jeune fille rousse qui lui répondit qu'elle avait bien besoin d'aide puis elle nous demanda nos noms respectifs.
Je trouvais que c'était bien envoyé de sa part. Non mais depuis quand une personne décidait pour les autres qu'ils avaient besoin d'être sauvés ou non.

Ni le moment ni le cadre n'étais très approprié pour faire les présentations. Néanmoins, les faire maintenant permettrait sans aucun doute de faire baisser la tension qui commençait à s'installer.
Je me racla la gorge et dis:

" Moi c'est Kureha. Je ne sais pas non plus pourquoi je suis ici. J'ai supposé que c'était pour une demande de rançon, mais vu le lieu, ça n'en à pas l'air."

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akane Kurashiki
« THE DORMOUSE »
I'm a soldier, not a hero.
Difference ? I kill people

Messages : 15
Type : Physique
Karma : Neutre

MessageSujet: Re: Un début d'enfer... | Quête "1ère attaque!"   Ven 10 Jan - 21:03



The GazettE — Omega


Admettre avoir besoin d'aide, c'est admettre être faible. Tout dépend des situations me diras-tu, pourtant c'est ce que tu penses. Elles disent toutes deux en avoir besoin mais ont-elles essayé de sortir d'ici avant de crier au secours ? Tu es persuadée que non. Mais ne nous emballons pas et laissons le temps te dicter la conduite à adopter par la suite. Mais tu es sûre d'une chose : il y a de grandes chances que tu ne puisses pas te reposer entièrement sur les deux demoiselles.

La rousse prend de grandes respirations avant d'annoncer son prénom : Victorine. Cela sonne anglais, ou américain. La deuxième est japonaise, tu n'as pas besoin d'un dessin pour le savoir. Tu n'en as pas non plus besoin pour comprendre que personne ne sait ce qu'il fait ici. Bon. Les deux n'étant plus inconnues pour toi, il est temps de lever le mystère sur ton identité. « Mon nom est Akane. Je dirais bien que je suis enchantée de vous rencontrer, mais vous comprendrez que vu les circonstances, je m'en abstiendrais. »

Tu ne fais aucun commentaire et ton langage est bien plus raffiné que celui dont tu as l'habitude. Cela te fait tout bizarre de parler ainsi mais, au vu de la situation, tu as préféré rester polie. Tu t'approches encore un peu, tu ne veux pas paraître inquiétante en restant éloignée de Victorine et Kureha. Tu n'es pas méchante, c'est juste que tu as un peu de mal avec ces couloirs étriqués. Rien que d'y penser, tu en as la chair de poule. Mais passons, il y a beaucoup plus important.

« Vous n'avez pas l'air blessées. Est-ce que vous avez vu quelque chose ou quelqu'un en vous réveillant ? » Tu t'es retrouvée sur une table d'opération, peut-être que ce n'est pas par hasard. Pendant un bref instant tu revois la pièce dans ta tête, examinant chaque détail, chaque objet s'y trouvant avant que tu ne la quittes. Non, tu ne vois pas. Peut-être qu'en continuant à fouiller le bâtiment, vous finirez par trouver quelque chose d'intéressant, peut-être même la sortie.

Mais ne te leurre pas : si on vous a permis de vous réveiller, ce n'est certainement pas pour que vous vous enfuyez à la première occasion.


Icons IIcons II

« You may be able to prolong your life but it's not like you can escape your inevitable death, is it ? After all, you and I both know where we come from, Invité. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Un début d'enfer... | Quête "1ère attaque!"   Dim 19 Jan - 1:11

Je ne veux pas savoir...

Victorine ignora son sursaut pour sourire à celui de la soit disant Kureha, apprenait-elle quelques minutes plus tard. Elles avaient toutes les deux peur, mais surement bien moins que la jeune femme aux cheveux ébouriffés.
La rousse tourna les yeux vers les deux, et la cible dans ses iris bougea avec elle. C'était particulièrement perturbant d'ailleurs. Il lui manquait une partie de sa vue, et c'était comme si quelque chose se déplaçait devant vos yeux, aléatoirement. Elle sentait déjà le mal de crâne pointer le bout de son nez.

Comme par réflexe, l'écossaise bougea sa tête pour observer Akane avancer vers les deux jeunes femmes. La cible se bloqua d'un seule coup, et le carrée dans le coin de son oeil se mit à briller différemment qu'avant. Victorine eut juste peur, et oublia un instant les deux jeunes femmes présentes pour poser une main sur son oeil. S'il n'avait pas été aussi magnifique, elle aurait surement déjà tentée de l'arracher sous la panique.
Et combien même le cache-oeil est sexy, elle ne voulait pas s'y risquer pour de vrai. Avoir un trou béant en dessous doit être beaucoup moins excitant...

Elle s'approcha aussi un peu, fermant son oeil. Le carré était toujours là, mais les lumières changèrent encore. Rassurant autant qu'extrêmement stressant.
Victorine écouta la jeune femme leur demander si elles avaient vues quelque chose ou quelqu'un. Elle hésita un instant à leur dire pour son oeil, mais préféra au dernier moment se taire. Qui sait, peut être qu'elles essayeraient de la tuer pour récupérer son oeil si spécial! Discrètement, elle posa une main sur l'arme accroché à sa cuisse, mais caché par son très longue robe couleur sang.

"J'étai couchée dans le couloir, par terre..."
Elle retint une grimace de dégout avec difficulté.
"Mais je n'ai rien vue, rien n'y personne. Cela semble un peu... Vide, par ici. Un peu trop."


Bien entendu qu'elle avait peur. Sa voix était assurée, presque lasse, mais au fond d'elle, Victorine voulait juste se mettre en position fœtale et pleurer toutes les larmes de son corps. Ce n'était pas la meilleure situation du monde, clairement pas ; mais quelque part elle était rassurée d'avoir deux corps derrière lesquels se cacher.

L'écossaise évita de regarder les deux femmes avec elle, de peur d'encore faire changer l'étrange panneau lumineux dans son oeil, préférant fixer le mur détruit par le temps avec un regard morne.

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kureha Eno
Candidate

Messages : 38
Type : Spécial
Karma : Mauvais

MessageSujet: Re: Un début d'enfer... | Quête "1ère attaque!"   Lun 20 Jan - 13:26


Victorine sourit à mon sursaut. On semblait être sur la même longueur d'onde et on était toute deux effrayées. Je sentais qu'on allait bien s'entendre elle et moi.

La jeune femme aux cheveux plus court se présenta à son tour. Elle s'appelait Akane. Elle paraissait moi effrayée par la situation. Pas non plus rassurée mais elle semblait plus sûre d'elle.
Elle finit par se rapprocher de nous et demanda si on avait vu quelque chose à notre réveil.
Victorine mît un petit temps à répondre. Elle semblait dérangée par son œil.
Était-elle blessée? Ne semblant pas trop souffrir, je ne lui posa pas la question.
Elle expliqua qu'elle s'était réveillée dans le couloir par terre et qu'elle n'avait vu rien ni personnes.

Moi j'avais bien vu quelqu'un après mon réveil.
Le blondinet, Liam qui avait voulu me voler Akira. J'avais également vu cette chose répugnante. Rien que d'y repenser, je fis une grimace. Mais je préférais ne pas leur en parler. Ça ne servait à rien de les effrayer encore plus. Je n'avais pas envie de m'attarder sur le sujet et n'avait pas envie d'être le centre d'attention. Car je suis sûre que si je leur racontait, elles me poseraient sans aucun doute tout un tat de questions.
Bon tant pis j'allais un peu mentir. Rien de bien méchant.

" Moi je me suis réveillée en blouse d'hôpital dans une sorte de salle d'opération, à terre également. La pièce était très mal éclairée et je n'ai donc pas bien vu comment elle était. J'ai finis par voir une porte entrouverte qui menait à un vestiaire et j'y ai retrouvée toute mes affaires. Une fois rhabillée, j'ai cherchée une sortie. Je suis finalement arrivée dans un couloir."



J'avais dis un maximum de détails pour retarder au plus le moment où je devrais mentir et avait également omis de préciser la sensation étrange que j'avais ressentie en me coupant légèrement l'avant-bras.
Pas habituer aux mensonges, je me mis à tortiller une mèche de cheveux nerveusement sans m'en rendre compte.
Remarquant mon geste nerveux, je rabaissa ma main. Je ne voulait pas paraître étrange.

" Dans le couloir, j'ai croisé un garçon de mon âge se prénommant Liam. Il ne savait pas ce qu'il faisait ici non plus. Et il cherchait son doudou. Je l'ai aidée à le chercher puis... Nos chemins ce sont sépares."



Fiou, bien jouée. Je pense que cette version leur suffira.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Akane Kurashiki
« THE DORMOUSE »
I'm a soldier, not a hero.
Difference ? I kill people

Messages : 15
Type : Physique
Karma : Neutre

MessageSujet: Re: Un début d'enfer... | Quête "1ère attaque!"   Lun 20 Jan - 15:33



The GazettE — Omega


Ouais bah c'est pas gagné, hein.

En les écoutant parler, tu te rends compte d'une chose : ce n'est définitivement pas une situation de kidnapping normal. D'un côté, le bâtiment, de l'autre, le nombre de personnes présentes et leur état. Selon les dires de la plus jeune, il y aurait une quatrième personne, un homme - un adolescent, plutôt - répondant au nom de Liam. Peut-être y en a-t-il plus ? Il vous faut chercher. « Je me suis aussi réveillée dans un bloc opératoire ... sauf que j'étais sur la table. Il y avait plein d'objets sur le sol, je pense que l'on se trouve dans un vieil hôpital ou une vieille clinique désaffectée. » La blouse, les blocs, les longs couloirs. Il ne faut pas être une lumière pour comprendre. « Ce Liam, il faut le retrouver. On ne sait toujours pas pourquoi on s'est tous retrouvés ici, ce peut être dangereux de se balader tout seul. » dis-tu en te tournant vers Kureha, l'air de rien.

« Pourquoi ne pas être restés ensemble ? Tu sais par où il est parti ? » C'est une question que tu te poses vraiment, sans arrières-pensées. Tout le monde sait que dans ce genre de situation, il ne faut pas se séparer ! C'est comme dans les films d'horreur, ceux qui se séparent finissent toujours par mourir. Malheureusement pour eux. Et, forcément, tu ne veux pas que cela arrive. Ne pouvant réprimer un bâillement, tu portes la main à ta bouche, soupirant tout de suite après. Tu n'as qu'une envie : sortir d'ici. Tu ne le parais peut-être pas, mais tu es nerveuse, si tu n'avais pas été militaire il y a fort à parier que tu tremblerais de la tête aux pieds. Mais tu dois être forte, parce que sinon tu ne feras pas long feu.

« Au fait ... Vous l'avez retrouvé, au final, son doudou ? » Tu essayes de détendre l'atmosphère, parce que tu te rends compte que tu parles beaucoup, beaucoup trop. Tu dois paraître suspecte aux yeux de tes interlocutrices, mais tu t'en fiches un peu. Un petit sourire prend place sur ton visage. Tu n'es tellement pas toi, c'est dingue ! Au moins, tu t'en rends compte, c'est déjà ça. Tu as aussi remarqué l'étrange comportement de la rousse mais tu n'en fais pas état oralement, tu préfères attendre. Ce n'est peut-être que de l'embarras, ou de la peur.

Ou peut-être que c'est totalement autre chose.


Icons IIcons II

« You may be able to prolong your life but it's not like you can escape your inevitable death, is it ? After all, you and I both know where we come from, Invité. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Kureha Eno
Candidate

Messages : 38
Type : Spécial
Karma : Mauvais

MessageSujet: Re: Un début d'enfer... | Quête "1ère attaque!"   Lun 20 Jan - 16:24

Akane expliqua qu'elle aussi c'était réveillée dans un bloc opératoire mais qu'elle s'était retrouvée couchée sur une table. Elle dit également que l'on devait se trouver dans une sorte d'hôpital désaffecté. Ça je l'avais aussi deviné. Sauf qu'il était bien plus lugubre que ce qu'elle ne devait s'imaginer.

Eh zut, ce que je craignais arriva. Akane se mît à me bombarder de questions. Pourquoi je n'étais pas rester avec Liam, si je savais où il était partit, si on avait finit par retrouver son doudou et elle me dit qu'il fallait absolument le retrouver.

Je me mis à tournicoter une mèche de cheveux tellement vite que je m'emmêla les doigts dedans. Je du tirer un peu violament pour les décoincer et me fis mal au crâne. Je jeta discrètement les deux-trois cheveux que je m'étais arrachées.
Rhhaaa mais je n'allais quand même pas lui dire qu'on avait du se séparer peut de temps après une attaque de morts vivants.
Elle allait me prendre pour une folle.
Bon vite trouver une diversion. Oh ça serait si bien si Victorine avait quelque chose à ajouter.

" Eh bien... Disons que... Les choses ont fait que... Nos chemins ont du se séparer.. Et ce sans.. Que cela ne soit dépendant de notre volonté.. Mais on n'a pas réussit à retrouve son doudou.
Mais... il ne faut pas s'inquiéter pour lui, c'est quelqu'un de débrouillard..."



Pffff que de stress que de devoir mentir.
Je me tourna en vitesse en direction de Victorine qui semblait toujours ennuyée avec son œil. Et j'y voyais une échappatoire parfaite pour éviter de nouvelle questions.

" Tu va bien Victorine? Tu n'es pas blessée?

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un début d'enfer... | Quête "1ère attaque!"   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un début d'enfer... | Quête "1ère attaque!"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: RP terminés-